5 choses à savoir avant de s’expatrier à l’étranger

Bonsoir! Comment allez-vous ? Ce soir j’avais envie de partager avec vous mes réflexions au sujet de l’expatriation, maintenant que cela fait plusieurs mois que nous sommes partis, mais aussi maintenant que j’ai le retour d’expériences de plusieurs personnes ayant vécu (ou vivant toujours) à l’étranger. C’est un article peut-être un petit peu moins léger que mes précèdent posts sur mon expatriation, mais je tiens à être transparente avec vous car je sais qu’à notre époque énormément de gens rêvent de vivre à l’étranger.

Avec la fin de la pandémie, beaucoup ont pris la décision de partir vivre dans un autre pays, et d’autres qui étaient déjà partis ont décidé de rentrer dans leur pays d’origine. L’expatriation est loin d’être un long fleuve tranquille, alors si vous hésitez encore à changer de vie, voici selon moi ce que vous devriez avoir en tête au moment de prendre votre décision 🙂

On a beau se préparer au maximum, il y aura toujours des surprises

Je fais partie de ces gens qui se renseignent sur tout, dans les moindres détails. Avant de venir au Québec, non seulement j’avais épluché tous les sites relatifs à l’emploi, la recherche d’appartement, la sécurité sociale, les forfaits de téléphone, d’internet, l’assurance automobile, comment acheter une voiture, combien coûtent les transports, quels sont les bons et mauvais quartiers où habiter mais j’avais aussi cherché quelles sont les expressions québécoises les plus courantes, quelles sont les plus grosses différences entre la France et le Québec, quels sont les endroits à visiter dans la Province… etc.

Toutes ces recherches visaient à nous préparer au mieux à notre arrivée ici, à minimiser le nombre de surprises qu’on pourrait avoir mais aussi à nous éviter des situations embarrassantes (comme par exemple ne pas laisser de pourboire au restaurant alors qu’ici c’est très mal vu). Je pensais donc être assez au courant de ce qui allait nous attendre ici, et pourtant, il y a toujours des choses qu’on ne peut pas prévoir. Vous ne pouvez pas prévoir comment vous allez vous sentir dans le pays, comment vous allez vous intégrer socialement ni comment vous allez vous adapter à la culture du pays dans lequel vous allez.

Pour vous donner un autre exemple, j’ai passé un semestre en Chine en 2018. Avant de partir, pareil, j’avais fait des tas de recherches sur la culture chinoise, la nourriture, la langue, la société… et pourtant rien ne peut vous préparer à comment vous vous sentez une fois sur place. Il y a des subtilités dans chaque culture qui ne peuvent pas être résumées ou expliquées sur internet. Pareil pour la nourriture, vous voyez les plats locaux en vidéos, vous pensez que vous arrivez à imaginer le goût que cela peut avoir, mais une fois sur place vous découvrez des goûts totalement nouveaux pour vous.

L’atmosphère d’une ville n’est pas quelque chose qui peut se retranscrire facilement dans une vidéo ou un article de blog non plus. Il y a des choses qu’il faut vivre pour les comprendre, c’est pourquoi l’expatriation est très inconfortable au début. Mais la bonne nouvelle c’est que chaque mois qui passe, on s’acclimate et tout va de mieux en mieux. Ce qui nous surprenait au début devient normal, on prend nos marques et le quotidien devient plus facile et confortable 🙂

Vous allez souvent être votre seule source de motivation

Quand vous annoncez à vos amis et à votre famille que vous partez, si certains vont vous faire part de leurs peurs ou de leur tristesse, il est très probable qu’une grande partie sera très heureuse pour vous et vous encouragera à mener à bien ce projet. Jusqu’au départ, les gens prennent de vos nouvelles, veulent tout savoir, et une fois que vous serez arrivés dans votre nouveau pays, il y aura encore beaucoup de vos proches et de vos amis qui vous enverront des bonnes ondes et prendront régulièrement de vos nouvelles. En revanche, au bout de plusieurs mois ou années, les gens vont s’habituer à ce que vous soyez loin et vont moins vous écrire.

Certains qui auront promis de venir vous voir ne viendront pas, pris par la vie et impératifs du travail ou de la famille. C’est normal, c’est la vie. Mais cela veut dire que parfois, dans les moments difficiles, ou les moments de solitude (car même quand on part à deux ou en famille, il y en a) vous allez vous sentir démotivés et vous allez regretter les instants où les autres vous soutenaient et vous motivaient à garder le cap et à réaliser votre rêve. Il faut bien avoir conscience que partir vivre à l’étranger est un choix, et que vous et vous seul.e avez fait ce choix. Si jamais votre famille était contre votre départ, peut-être même qu’elle vous incitera à rentrer lorsque vous leur ferez part de vos doutes.

Dans ces moments là, étant loin de tout et surtout étant en train de vivre une expérience que peu de vos proches ou amis comprendront, il est impératif de puiser dans votre motivation et votre détermination pour continuer sur votre lancée. C’est difficile à entendre, mais personne ne va vous prendre par la main dans votre nouveau pays, et rester et réaliser vos objectifs ici dépendra entièrement de vous. Repensez à pourquoi vous avez voulu partir, quelle expérience vous êtes venu.e chercher dans ce nouveau pays et surtout est-ce que ça vaut le coup d’abandonner après avoir déjà parcouru autant de chemin. Bien souvent, ces réflexions vous donneront le courage et l’envie de continuer, mais si ce n’est pas le cas, cela nous amène au point suivant…

Il y a des moments où vous aurez envie de rentrer

Et c’est ok. Et surtout, ce n’est pas un échec de rentrer à la maison alors qu’on s’imaginait rester des années ou le reste de sa vie dans le nouveau pays qu’on avait choisi. Il y a des moments où, même si on adore le nouveau pays dans lequel on est, même si on a toutes les raisons d’y être bien, nos amis et notre famille nous manquent. La nourriture nous manque. Les rues de notre ville natale nous manquent. Selon le pays dans lequel vous êtes, parler français au quotidien peut aussi vous manquer.

Il faut réussir à analyser si vous avez le mal du pays ou si vous êtes vraiment au mauvais endroit de la planète. Si c’est le mal du pays, peut-être qu’organiser un voyage de 2 ou 3 semaines en France vous fera du bien et vous redonnera de l’énergie pour votre expatriation. Cela peut aussi vous rappeler pourquoi vous êtes parti.e et ce que vous avez encore envie d’accomplir à l’étranger.

En revanche, si vous ressentez un mal être si fort que vous pensez que la seule solution est de rentrer à la maison, alors faîtes-le. La vie est courte, rien n’est plus important que d’être heureux. Il faut se dire que vous aurez vécu une belle expérience, et que vous aurez eu le courage de tenter de changer de vie. Personne ne peut vous faire croire que rentrer est un échec. Le but de la vie est de savoir qui on est, et si vous n’êtes pas heureux.se là où vous êtes, alors vous ne pourrez pas vous épanouir et découvrir qui vous êtes profondément.

Vous allez manquer des moments importants
dans la vie de vos amis et proches

Et réciproquement. Personnellement je pense que c’est de loin l’aspect le plus compliqué à gérer quand on part vivre à l’étranger plusieurs années, et il faut bien en avoir conscience quand on prend la décision de partir. Vivre à plusieurs heures d’avion de vos proches et de vos amis signifie que vous allez manquer des anniversaires, des mariages, des naissances, des réveillons… Vous allez devoir décliner des invitations à des évènements importants qui vont rassembler des gens qui vous sont chers.

Et je vous le dis très sincèrement : quand un ou une proche m’annonce son mariage ou qu’un bébé est en route, j’ai un pincement au coeur car je sais que je vais manquer des instants de vie précieux. Inversement, quand vous partez à l’étranger et que vous avez de grands projets, vous ne pouvez pas les partager avec tout le monde, et parfois c’est vraiment un crève-coeur, même si on vit une expérience incroyable dans notre nouveau pays.

Vous allez complètement vous redécouvrir

C’est selon moi le plus bel aspect de l’expatriation. Au delà de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture voire même d’apprendre une nouvelle langue selon le pays dans lequel vous allez, vous allez surtout découvrir… qui vous êtes ! Qu’importe l’âge auquel vous partirez, même si vous êtes persuadé.e de vous connaître par coeur et de savoir ce que vous voulez dans la vie, déménager dans un autre pays apporte énormément de changement et ces changements vont avoir un impact sur qui vous êtes.

Vivre loin de tous ses repères et devoir s’adapter à une nouvelle vie totalement différente de celle qu’on avait avant fait grandir et nous permet de revoir nos priorités de vie. On réalise que certaines choses qui nous paraissaient essentielles auparavant ne le sont plus tellement, et qu’il y a des aspects de la vie qu’on a longtemps négligé alors qu’ils sont désormais très importants pour nous.

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que souvent les gens qui ont vécu des évènements difficiles décident de tout plaquer du jour au lendemain pour vivre ailleurs. C’est un nouveau souffle, un nouveau départ, et c’est un véritable exercice d’introspection.

J’espère que cet article vous aura plu. J’ai conscience que ce n’est pas un article très fun ni très joyeux, mais ceci étant dit, vous remarquerez que malgré tout cela nous avons quand même fait le choix de nous expatrier, comme des millions d’autres personnes sur la planète. Si ce n’est pas une preuve que c’est une expérience merveilleuse et ultra enrichissante, alors je ne sais pas ce que c’est 😉 J’ai prévu de vous rédiger un article sur les 5 plus belles choses qu’apporte l’expatriation dans les prochains mois car bien sûr à mon sens il y a bien plus de côté positifs que de côtés négatifs à vivre une telle aventure !

Si vous aussi vous vivez à l’étranger, ou que vous prévoyiez de le faire, n’hésitez pas à partager avec nous vos ressentis et votre expérience dans les commentaires ♥ 

Des bisous
Sarah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s