Pourquoi je n’achèterai plus chez Zara, H&M et compagnie

Bonsoir tout le monde. J’ai conscience que mon titre est un peu brutal, mais il est à la hauteur de ce que je ressens, là, tout de suite, en vous écrivant ce billet.

Cela fait un moment, comme beaucoup d’entre vous, que je me pose des questions concernant l’environnement, l’avenir de notre planète, la pérennité de notre modèle économique…etc. Même si vous ne vous intéressez pas du tout au sujet, impossible que vous soyez passé(e) à côté des centaines de vidéos montrant les océans et les rivières extrêmement pollués de nombreux pays en développement (ou développés aussi d’ailleurs), impossible que vous n’ayez pas entendu parler de la loi contre le plastique à usage unique qui a été adoptée par l’Union européenne, et impossible également que vous n’ayez pas entendu parler d’éthiques, de responsabilité sociale et j’en passe.

Ces sujets faisaient leur chemin dans ma tête, et cela fait quelques mois que je me demande vraiment comment moi, à ma petite échelle je pourrai limiter mon impact sur l’environnement. J’ai donc réfléchi et fais des recherches sur des petits changements, des petites choses du quotidien qui ne bousculeraient pas ma façon de vivre mais qui auraient quand même un impact positif, voire très positif sur l’environnement sur le long terme.

Et la semaine dernière, comme je commence mon stage dans deux jours, j’avais besoin de vêtements de travail simples mais chic, et avec mes habitudes et mon budget d’étudiante c’est tout naturellement que je me suis dirigée chez nos chers Zara, H&M, Mango…

Je rentre donc chez moi avec mes 3 blazers, 5 pantalons, 12 petits hauts tous achetés à des prix défiant toute concurrence, bien contente d’avoir des tenues élégantes et jolies à me mettre pour la semaine prochaine. Et le lendemain, en cours de Développement Durable (pour celles qui lisent mon blog pour la première fois, je viens de terminer un master spécialisé dans le domaine du luxe et de la mode, en école de commerce), notre prof nous demande si nous savons combien d’eau il faut pour fabriquer un seul t-shirt du type de ceux que l’on retrouve, justement, chez Zara ou H&M.

Silence dans la salle, on devine que ça va pas être sympathique à entendre, mais on est loin de se douter qu’un seul misérable t-shirt uni à 4€99 de ces entreprises demande l’équivalent de 900 jours de consommation d’eau d’un seul être humain.

Alors là, douche froide. Rétrospective de mes achats de la veille, zoom sur mes 12 t-shirts bien entassés dans mon gros sac H&M en papier. Autant vous dire que ça m’a déjà un peu (beaucoup) dérangée, mais maintenant que je les ai achetés, et surtout que j’en ai besoin pour mon travail, je vais bien sûr les porter, inutile de gaspiller.

Et cet après-midi, encore 30 minutes avant de sauter sur mon ordi pour vous écrire ce post, j’ai regardé sur les recommandations de ce même professeur un documentaire dont vous avez sûrement déjà entendu parler sur Netflix : The True Cost.

Autant vous dire que je n’ai pas les mots pour exprimer ce que je ressens et toutes les pensées qui s’entrechoquent dans ma tête. Bien sûr, on peut se douter des horreurs qui se cachent derrière ces prix ultra-compétitifs, ces collections qui sont renouvelées toutes les deux semaines, voire chaque semaine, ces choix démentiels de coloris…etc.

Mais là, on voit vraiment ce qu’il se passe derrière nos cartes à 50€ pour 4 articles achetés « sur un coup de tête« , « parce que ça me remonte le moral » ou encore « parce que j’ai rien à me mettre« . On voit l’effondrement du Rana Plaza et ses milliers de morts. On voit les travailleurs cambodgiens battus à mort dans les rues car ils ont manifesté pour gagner un salaire minimum de 160€ mensuels. On voit les rivières et les lacs dans lesquels des populations se lavent et s’abreuvent, jonchés de plastique, de composants chimiques et toxiques. On voit les cancers et les effets secondaires de tous ces produits dangereux qu’inhalent ces travailleurs tous les jours.

Et je n’ai pas honte de le dire, ça m’a brisé le coeur. Je me suis sentie honteuse, dans mon appartement, vautrée dans mon lit en train de regarder ça de loin, sur mon écran de télévision, à coté de mes placards pleins à craquer de vêtements que je ne porte pas ou plus. Je me suis sentie minable pour toutes les fois où j’ai attendu de, adoré m’acheter des dizaines de vêtements à des prix ridicules pour finalement ne les porter qu’une, deux fois, ou alors carrément jamais.

Je me suis sentie honteuse de voir que nous sommes sensés être un peuple « éduqué », « pensant », que nous allons à l’école, nous avons des diplômes, certains d’entre nous sont même désignés pour prendre les décisions qui font « avancer » notre société, et que nous sommes capables de faire perdurer de telles horreurs.

J’espère que mes propos ne sont pas confus, et que le message que je tente de faire passer est clair. Bien sûr que, comme presque tout le monde, j’aime faire du shopping, j’aime avoir de nouveaux vêtements, j’aime la mode. Bien sûr que je vais continuer à m’habiller, à avoir des envies, à économiser pour telle ou telle pièce. Mais la différence avec avant, c’est que je vais me poser les bonnes questions avant d’acheter.

Il y a des gens qui meurent (et littéralement) pour produire les vêtements que nous portons puis jetons au bout de quelques mois ou années. Notre planète, elle aussi, meurt doucement pour nous permettre d’être tendance et de nous sentir bien dans nos nouveaux vêtements. Il est temps de se demander si ce que nous achetons est fait dans de bonnes conditions, si cela ne pollue pas, ou du moins le moins possible. Il est temps de faire des choix judicieux, et mon voeux est que l’argent ne soit plus le moteur de toute cette macabre entreprise, mais que l’humain et surtout la planète arrivent enfin au centre des préoccupations.

Je ne souhaite pas créer un débat ou une polémique, je voulais juste partager avec vous mon ressenti un peu « brut » sur ce que je viens de voir, et la prise de conscience qui s’est effectuée en moi ces derniers mois, et dont le documentaire The True Cost a été le catalyseur. Si vous avez le temps, regardez ce documentaire, et réfléchissez à ce que vous pouvez faire, individuellement, pour changer cette monstrueuse industrie qui, je l’espère, finira un jour par céder. Si nous n’achetons plus chez Zara, H&M et les autres parce qu’ils ne répondent pas à nos attentes, à nos priorités en tant qu’êtres humains, alors le monde changera.

Il existe de nombreuses marques qui adoptent des codes d’éthiques et de conduite très respectueux de notre planète et des travailleurs, alors certes, c’est un plus cher que Zara ou H&M mais cela incite aussi à réfléchir à deux fois avant d’acheter une pièce, ce qui pourra aider à limiter le gaspillage textile et donc, l’impact que la production de ces vêtements aura sur la planète.

(À très vite pour un sujet plus léger)
Des bisous
Mara

73 commentaires

  1. Douces effrontées

    Coucou ma belle ! J’ai moi aussi regardé The True Cost la semaine passée et j’ai été choquée, et je me suis sentie honteuse, coupable. Je voulais écrire un article sur le sujet prochainement d’ailleurs, pour trouver des alternatives éthiques.
    J’espère être à Skema l’année prochaine, et je me suis rendue compte que le domaine de la mode éthique m’intéresserait beaucoup ! On verra du coup ce que l’avenir me réserve, mais j’espère être capable de ne plus rien acheter dans ce type de magasins.
    Des bisous !

    J'aime

  2. Meili

    hélas la plupart des vêtements sont fabriqués à l’étranger, Chine, Inde, Maroc, Pakistan etc… là où la main d’oeuvre est moins chère qu’en France, et je comprends très bien qu’il faut absolument qu’on achète moins, qu’on ne cède pas aux sirènes de la mode, ainsi les usines produiront moins, et pollueront moins. J’achète très peu, en règle général j’achète quand c’est usé, et deux à trois pièces par an dites « coup de coeur », et pendant 2 ans je n’ai acheté aucun vêtement car je suis trop dégoûtée par tout ce débordement de fringues dans certains magasins (comme zara, primark etc….) que je n’ai pas du tout envie d’y mettre les pieds ! biz

    J'aime

  3. Margot

    Hello ma belle,
    Je comprends totalement ton ressenti. J’ai également déjà regarde ce documentaire et je me souviens d’avoir eu le même sujet sur le coton pendant mes cours d’étude en mode. On essayait de comparer ce qui polluait le plus et c’était souvent le coton alors souvent ça me fait sourire les marques qui se disent bio alors qu’ils utilisent du coton alors que ça gaspille tellement d’eau et ce n’est pas seulement les marques d’entrée de gamme.

    Je comprends totalement ton point de vue mais moi je me demande si ces pays pourraient vivre et se développer sans ces usines de vêtements. Peut être que j’ai tort et que je suis égoïste de penser ça. Mais j’ai envie de croire que c’est mieux de travailler dans des usines de vêtements pour vivre plutôt que de survivre dans de pires conditions comme par exemple devoir se prostituer pour survivre. Mais peut être que je me trompe. C’est pourquoi moi je ne souhaite pas bannir les marques d’entrée de gamme.
    Car les usines en France même si on a beaucoup plus de normes sanitaires etc et que ça n’a rien à voir avec des pays comme l’Inde ou le Bangladesh .. ce n’est pas un pur bonheur de travailler à l’usine non plus. Mais il y’a des gens qu’ont besoin de ces emplois la.

    Mais je suis complètement d’accord avec toi. On ne devrait pas avoir autant de nouvelles collection par an… Parfois je me dis que c’était mieux autrefois quand les vêtements étaient plus rares et qu’il y’avait encore de petits magasins de couture un peu partout.

    En tout cas en vivant à l’étranger je me rends compte qu’on fait quand même de beaux petits efforts pour l’environnement en France. Ici a bairein, on n’a pas de poubelle pour recycler et Ils utilisent encore beaucoup beaucoup de sacs en plastique.

    Désolé c’était un petit long mais j’avais envie de te partager mon point de vue. Même si je suis d’accord avec toi.

    Dès bisous
    Margot

    troughthepasturesofthesky.com

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Ton commentaire est passé ma belle! Il était dans les spams pour une raison que j’ignore! Merci pour ton commentaire, et c’est vrai qu’en France on fait des efforts, tu as raison, cependant je souhaiterais que ça aille encore plus loin et que le monde entier ouvre les yeux 😀 Si tu as vu le documentaire, c’est ce qu’ils disent, que les travailleurs des usines ont le choix entre travailler à l’usine et des options bien « pires », je comprends qu’ils aient besoin de ce travail mais je me dis que des compagnies comme H&M ou Zara ont très largement les moyens d’améliorer les conditions de travail de ces employés, et je leur reproche ouvertement de ne pas le faire 🙂 plein de bisous ma belle!

      Aimé par 1 personne

  4. Marie Voyages

    Magnifique article ! Je trouve ça très fort que tu ai pris le temps de t’intéresser à ce sujet et d’en faire un article aussi sincère et honnête ! Je suis passée par les mêmes phases que toi : je me doutais que H&M par exemple employait certainement des gens pour un salaire misérable, voire des enfants mais je pense que je me voilais la face consciemment en me disant que c’était malheureusement le cas de beaucoup de marque et que je n’avais pas les moyens d’acheter des vêtements éthiques… Sauf qu’aujourd’hui, je ne peux plus me mentir ainsi ! Je préfère acheter moins mais mieux (ce dont j’aurais été incapable avant dans ma frénésie d’acheter tout ce dont j’avais envie avec mon premier salaire). N’ai pas honte d’avoir acheté tous ces vêtements, de 1) parce que tu ne savais pas, de 2) parce que la société nous pousse à acheter ce type de vêtements. Chaque jour, on est saturé de publicité qui nous apprennent qu’on serait plus heureux en achetant telle ou telle chose sans se poser de question et c’est très dur de les ignorer ! Soit plutôt fière de toi de réussir à changer ton mode de consommation et de t’inquiéter de tous ces sujets ! J’ai hâte de suivre ton évolution à ce sujet 🙂

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      C’est exactement ça, impossible de continuer comme ça en sachant comment les vêtements sont produits! Et tu as raison, nous sommes trop mal informés à ce sujet, j’aimerais tellement que le documentaire The True Cost soit obligatoire à visionner dans les lycées et les établissements supérieurs! Merci ma belle de ton soutien ❤️

      J'aime

  5. Absolutelyfemme

    Tu as raison de dire les choses ! Certaines dont moi sont des blogueuses mode. Nous aimons et parlons de la mode dans nos articles, mais je suis d’accord avec toi : trop de collections différentes tout azimut en permanence, trop de couleurs, trop de vêtements, trop de modèles différents, trop de tout… et à quel prix ! A quand un univers mode plus eco-responsable ? Pour commencer ne peut-on limiter les collections ?

    J'aime

  6. CallMeJane

    Waw… Je sais pas trop par où commencer… Premièrement j’ai beaucoup aimé ton article, dans la manière où tu t’es exprimée, c’est très bien écrit et ça nous percute bien (ce qui est le but). Deuxièmement je trouve ça bien que tu en parles sur ton blog puisque tu peux sensibiliser les gens qui te suivent, et ça c’est important. Enfin, je suis assez scandalisée par tout ça… Bien entendu, je peux pas nier (ON peut pas nier) que je me doutais bien qu’acheter des vêtements dans des enseignes comme Mango ou Zara c’était pas très écologique, mais à ce point non… En ce moment je me sens de plus en plus impliquée dans toutes les questions environnementales et rien que la semaine dernière j’ai enfin fait l’acquisition d’une gourde pour arrêter d’acheter des bouteilles en plastique! Je pense que si on s’y met tous.tes à notre échelle on est capable de changer les choses. Si les grandes enseignes perdent des client.e.s, elles seront forcées de changer leurs habitudes. Effectivement, le plus gros problème en ce moment c’est l’évolution (en mal) de notre planète. Je pense qu’on ne doit pas s’apitoyer sur le réchauffement climatique et sur la pollution, ou plutôt ne pas s’apitoyer en ne faisant rien et en se disant que c’est trop tard. Je pense que ce n’est pas trop tard, que nous pouvons encore changer les choses et construire un avenir plus positif et surtout plus écologique pour notre planète. Et c’est à nous, à notre petite échelle, de sensibiliser les autres et de faire tous les changements nécessaires pour faire des pas en avant vers un monde meilleur. (Bon je m’arrête là, on dirait un peu un speech pour les présidentielles mais ton article m’a touché et j’espère vraiment qu’il sensibilisera plein de monde!)

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Merci ma belle pour ce très beau message ❤ Génial pour la gourde, je compte le faire aussi car les bouteilles en plastique c'est plus possible! Et tu as raison, si on arrête de donner notre argent à ces entreprises, elles seront forcées d'évoluer ! Merci encore et plein de bisous tu es un amour!

      Aimé par 1 personne

  7. Serena

    Coucou ma jolie,
    Je comprends ton ressenti et j’avoue avoir fait pas mal de tri dans mon dressing et j’ai aimé faire des dons à ceux qui en ont besoin car je me suis sentie utile. C’est aussi une façon de donner une seconde vie à des vêtements plus portés. Actuellement, j’essaie d’acheter surtout ce dont j’ai besoin et je me penche sur la question des vêtements de seconde main type Vinted mais aussi sur ceux faits en France. Alors bien sûr, ça ne veut pas dire que je ne vais plus jamais aller chez Zara ou autre, mais y aller moins c’est déjà un premier pas 🙂
    Plein de bisous et bravo pour cet article hyper engagé qui fait vraiment réfléchir ! ❤

    J'aime

  8. Estelle

    On en a discuté en mp, tu sais à quel point ça me touche et me divise, moi qui travaille dans le prêt-à-porter. Je suis capable de proposer aux gens mais suis incapable moi-même d’en acheter autant, et revend d’ailleurs pour n’avoir que le minimum et que le nécessaire, et en tous cas grandement limiter mes achats.

    Ton article est fort et spontané, loin de là la polémique, tu es juste objectivement altruiste en regardant tout ce qui se passe autour de nous. Bravo!

    Des bisous!
    Estelle

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Je sais ma belle, mais ton attitude est très positive sur la question, et je trouve super que tu fasses attention à ta consommation! Si les gens avaient tous ton ouverture d’esprit, le monde irait bien mieux 😀 plein de bisous et merci beaucoup ❤

      J'aime

  9. Au régime !

    Bravo pour cette prise de conscience. Je te rassure, tu fais très bien passer ton message ! Pour ma part, je suis passée depuis quelques années à une garde robe très minimaliste et je n’achète jamais de vêtement. Quand vraiment j’ai besoin de remplacer une pièce, je vise avant tout le marché de l’occasion, ou sinon, comme tu le dis, des marques intelligentes qui ont une vraie éthique.

    Après, ça n’a pas été difficile pour moi car je n’ai jamais été très mode et très attachée à ça. ^^ Bon courage et bonne continuation !
    Lya.

    J'aime

  10. chicasderevista

    Forcément on ne peut pas passé à côté de ce sujet… tant il touche, mais aussi créé la polémique.
    J’ai réussi à changer mes habitudes du côté de la beauté, mais pour les vêtements ce n’est pas encore ça. J’essaye depuis quelques temps d’acheter de la seconde main, pour éviter d’acheter du neuf. J’espère m’améliorer, mais c’est difficile d’avoir le côté éthique et de faire attention à son portefeuille..
    En tout cas bravo pour ton article ! J’espère que tu vas en écrire d’autres.

    J'aime

  11. Max-portable

    Bravo pour l’article et la décision, j’espère qu’on pourra lire ce genre de chose plus souvent. Je n’ai pas encore vu le documentaire sur Netflix mais je n’y manquerai pas même si je pense que ça va encore bien m’énerver. Merci pour le partage en tout cas 👍

    J'aime

  12. Margot

    Comme on en parlait hier je ne souhaite pas bannir H&M ou d’autres marques d’entrée de gamme car je pense et j’espère que les pays en voie de développement ont besoin de travailler pour ces marques la pour survivre et mieux se développer.
    Et je n’ai non plus les moyens de m’offrir des vêtements de moyenne gamme mais en tout cas ce qui est sure c’est que je souhaite consommer moins. Je n’ai pas besoin d’autant d’habits même si j’aime (trop) le shopping. Il faut que je fasse un maximum de nouveaux vêtements avec ma machine à coudre quand elle sera là. J’ai hâte !
    En tout cas ça commence à m’écœurer quand je vois toutes les influenceuses qui changent d’habits trois fois par jour. J’adore suivre leurs tenues mais honnêtement c’est pas écologique de porter 3 tenues différentes par jour.
    En tout cas j’ai hâte de connaître les nouvelles marques vers lesquels tu souhaites te réorienter.
    Des bisous ma belle
    Margot

    https://troughthepasturesofthesky.com/

    J'aime

  13. Coups de Cœur de Mumu

    Coucou ma belle,

    Merci pour cer article très intéressant. C’est sûr, tout cela fait beaucoup réfléchir sur notre mode de consommation…

    Bisous et bonne journée

    J'aime

  14. Catherine

    Je suis d’accord avec toi. J’avoue que je me dirige encore parfois vers les articles pas cher mais maintenant j’utilise enormement vinted. Meme si ce sont des articles des marques que du cites, je me dis qu’ils ont une seconde vie. J’essaye aussi de plus reflechir sur ces achats, meme d’occasion ( parfois non parce que l’impulsion reprend le dessus).
    Il y a de plus en plus de marques ethiques qui deviennent accessibles. Parce que c’est souvent le probleme avec l’ethique et le responsable. Mais c’est une education, acheter moins mais acheter « bien ».

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Coucou ma belle! C’est déjà super de te tourner vers vinted! Et tu as raison, maintenant que ces vêtements de fast fashion ont été achetés, il vaut mieux étendre leur durée de vie au maximum! Oui c’est mon souhait, que les marques éthiques soient de plus en plus accessibles et que les consommateurs finissent par délaisser la fast fashion 😀 exactement! des bisous!

      Aimé par 1 personne

  15. Isa De Cannes

    Bonjour Mara, j’ai vécu une époque charnière entre le prêt-à-porter et le prêt-à-jeter. Malheureusement, les marques que tu cites sont loin d’être les seules à s’approvisionner en tissu bon marché et en confection faites en dépit du bon sens et sans respecter la vie, la santé des ouvriers et ouvrières. Les marques luxueuses ne sont pas en reste. J’ai aussi le souvenir, lorsque j’étais petite fille, que ma mère me rappelait qu’elle avait 2 paires de collants, 2 jupes, quelques twin set, 2 soutien gorges et quelques slips. Bref, elle avait une garde-robe lilliputienne. Les vêtements étaient chers et l’objectif était d’user les vêtements jusqu’à la corde. J’ai même appris étant jeune à faire des reprises pour réparer les trous dans les chaussettes ou les pulls. La surconsommation est un modèle économique qui est loin d’être finie. A notre niveau, nous pouvons seulement nous interroger sur le bien fondé de ce qu’on achète et se laisser un délai de réflexion avant de faire l’acquisition de nouvelles choses. Mais parfois, c’est plus facile à dire qu’à faire… Bisous et passe une belle journée

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      C’est vrai que la société de consommation a évolué d’une telle sorte qu’on se demande comment on a pu en arriver là en aussi peu de temps… j’espère que ce documentaire ouvrira les yeux à un nombre conséquent de consommateurs et que peut être nos grands mères seront heureuses de voir un retour aux belles valeurs! des bisous!

      Aimé par 1 personne

  16. Latmospherique

    Très juste! C’est horrible de se rendre compte de ça. Cette réalité nous pouvons l’éviter mais elle est belle et bien réelle et elle tue chaque jour trio d’innocents. Au nom de quoi?
    Merci pour ce témoignage qui est important. Si nous faisons tous notre part notre monde changera…

    J'aime

  17. Angelique

    Très bon article, je comprends ce que tu as voulu dire, j’ai eu aussi une période ou mon placard débordait et ensuite, prise conscience, maintenant je n’achète quasiment que des vêtements de seconde main, je donne ceux que je ne mets pas et si je dois acheter neuf, j’essaie d’acheter « bien »!

    J'aime

  18. sweetgeeky

    Coucou !
    Ton article est vraiment très bien ! Cela fait quelques temps que j’essaye de limiter mes achats vestimentaires. Le phénomène de fast fashion c’est tellement empiré ces dernières années, c’est incroyable. Personnellement, j’ai décidé d’arrêter d’acheter pendant les soldes et si jamais j’ai vraiment besoin de quelque chose, j’irai l’acheter parce que j’en ai besoin et non parce que c’est une bonne affaire.
    J’ai étudié l’affaire du Rana Plaza en cours et c’est impressionnant comment les grosses enseignes concernées ont essayé de ne pas ébruiter l’affaire !
    En tout cas, ton article est vraiment très bien et j’espère qu’il permettra à quelques personnes d’ouvrir les yeux !
    Bisous ma belle 🙂

    J'aime

  19. Le petit monde de NatieAK

    Hello ma belle,
    Quel plaisir de lire ton article car il explique clairement l’impact que peuvent avoir nos achats sur notre planète. D’où l’intérêt de se demander si on a vraiment besoin de ce qu’on s’apprête à acheter.
    Ce qui est appréciable c’est la prise de conscience qui naît petit à petit. Je me rappelle de l’époque où acheter en seconde main était mal perçu car on avait une étiquette de « pauvre. A présent, on a une étiquette d’écolo. ^^
    Bravo pour ce message des plus important que tu fis passer à travers cet article.
    bisous

    J'aime

  20. Sword-phrn

    Salut,

    J’ai lu attentivement. Je suis pas une écolo active, mais je suis au courant de pas mal de truc, puisqu’en fait, je suis qd mm une écolo dans l’âme, mm si, on va pas se mentir, je suis loin d’être un exemple. Maintenant je vais pas rebondir sur le fait que tu savais pas ou que tout le monde se met bien la tête dans le sable pour justement PAS voir. Ca arrange foule de monde d’ignorer. Bien heureux sont les ignorants.

    Je voulais juste te conseiller pour ton propre bonheur et ta santé mentale, de pas te sentir coupable tout le temps et a chaque fois que tu apprendras que nos sociétés sont … comment dire. Stupide ?

    Dans les industries polluantes il y a évidement la mode et tout le fashion. Mais savais tu que qd on te pourrie avec « faut arrêter de prendre l’avion, la voiture, etc ». Et bien on ignore (volontairement) le contenu de nos assiettes ? L’industrie de l’élevage pollue plus que toutes l’industrie du transport. Voir que celle du pétrole aussi. Ça dépend un peu du calcul ça. Tout le monde fait bien soin de pas trop se poser de question sur son alimentation, de même que sur sa salle de bain. Son maquillage et ses produits de beauté et d’hygiènes. Le fait de consommer des produits qui ont traversé le globe au lieu de consommer mieux et local. Y a 3 milles sujets de réflexion pour avoir un impact écologique. Le changement viendra au travers des modes de consommation des gens, pas d’une loi … les loi s’adapte a la société. L’entreprise aussi. C’est rarement l’inverse. Et attendre des gouvernements qu’ils fassent le premier pas, ahahah, faut être naif pour y croire.

    Mon seul conseil c’est de t’informer, c’est devenu très facile maintenant, mais ne tombe pas dans le travers de la culpabilité. On l’a tous fait au moment de la « prise de conscience », sur sujet qui nous touche plus que d’autre. Tends vers le « minimalisme » dans le sens ou tu n’achète que ce dont tu as besoin, ce que tu veux VRAIMENT et te sera utile ? Ça te fera gagner de l’espace, de l’argent, et aussi un bon point pour la planète et ta conscience. Ce que je veux dire c’est que informe toi, change tes habitudes, mais te flagelle pas non plus, ça va pas t’aider, ni toi ni la planète, ni les populations à l’autre bout du monde. Ça peux juste te faire tomber dans le travers inverse et extrêmes, qui n’est pas tjrs adapté et a tendance a marginalisé la personne. Pas tjrs facile a vivre.

    Tchou.

    J'aime

  21. deveniradulte08

    Cette réalité j’en prends conscience peu à peu et elle fait froid dans le dos. Le marketing nous cache dans quelles conditions se font les vêtements et nous, on tombe dedans : petit budget, j’ai rien à me mettre, go dans ces magasins. Comme toi, j’achète beaucoup moins de vêtements qu’auparavant, je me pose les bonnes questions.

    A très vite

    J'aime

  22. ROZA

    ça fait vraiment plaisir de lire cela d’une étudiante, et encore plus d’une étudiante en école de commerce ! Les choses sont peut-être en train de changer finalement. Bravo pour ce post sincère.

    J'aime

  23. Affectueusement votre

    La fast-fashion c’est terrible… Le tout c’est d’en avoir conscience et de faire quelque chose. Il ne faut pas se sentir honteux.se de ne pas avoir su avant… bravo pour cette prise de conscience, pas forcément facile à affronter ! Et rien à voir, mais j’adore la présentation de ton blog, c’est très joli 🙂

    J'aime

  24. Marie Voyages

    Oh ben mince alors, je découvre que mon précédent commentaire n’est pas passé !! J’écrivais que je trouvais ton article vraiment très intéressant et je trouve ça très bien que tu ai pu remettre en question ta manière de consommer la mode ! Je suis passée par les mêmes phases que toi et je pense que tu n’as pas à t’en vouloir d’avoir pu favoriser le travail d’enfants ou de personnes en conditions horribles, au contraire, tu devrais plutôt être fière de t’en préoccuper et de vouloir changer ! Bravo et j’ai hâte de lire tes autres articles sur le sujet 🙂

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Il est sûrement passé ma belle c’est juste que les commentaires n’apparaissent qu’au fur et à mesure de ma modération et je n’ai pas eu le temps de tout lire 😘 je suis contente que mon post t’ait plu et que tu sois d’accord avec moi! Il est temps que nous changions nos habitudes de consommation et j’ai hâte de voir comment la société va évoluer (en bien je l’espère) pour sauver la planète et respecter le travail des gens qui n’ont pas notre chance ! Merci en tout cas ❤️ plein de bisous!

      J'aime

  25. Mademoiselle Scintille

    Coucou ma belle !! Je n’ai pas encore regardé ce documentaire mais j’en ai déjà entendu parler, que dire à propos de toute cette misère… Depuis que je suis partie en NZ, j’ai pris la résolution de ne plus acheter de vêtements (à part ceux nécessaires à mon quotidien, du genre veste imperméable, doudoune etc). J’arrête les coups de coeur, les soldes, j’arrête d’entasser, ça m’a rendue malade de voir que même si mon dressing est loin d’être incroyable comparé à certaines filles, je ne porte qu’environ 50% de ce que j’ai.
    J’en ai donné pleins aux oeuvres, je vais certainement en vendre à mon retour et en redonner à nouveau. J’ai testé le site Le Closet qui permet de louer ses vêtements, je te le conseille !!! Tu peux les garder si tu as un gros coup de coeur, ou recevoir une nouvelle sélection de vêtements quand tu as fini d’utiliser la première. Généralement ce sont des marques françaises, à voir sur les conditions de travail etc. Mais je trouve ça déjà plus éthique !!!

    Belle journée !

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Coucou ma belle! Tu as deja la bonne attitude et ça c’est génial ! Bravo pour les dons et tes locations de vêtements ! Si seulement plus de gens faisaient comme toi on aura déjà fait une très belle avancée! Je vais regarder The Closet, merci beaucoup pour le bon plan! Plein de bisous ❤️

      Aimé par 1 personne

  26. Not parisienne

    Coucou, je n’ai pas vu ce reportage mais je vais le regarder rapidement suite à ton article! Perso j’ai eu une « révélation » comme toi après avoir vu plusieurs reportages, sur la façon dont nous massacrons la planète, les hommes et les animaux et j’ai eu moi aussi très honte d’être sur terre! Depuis un an je n’achète plus de viande, plus de poisson, pratiquement plus de vêtements neufs sauf de marques éthiques, et encore! J’essaye de limiter l’impact de mes achats en les prenant en priorité sur vinted et je trouve un choix dingue ^^ Franchement je me sens beaucoup mieux, plus en harmonie avec moi-même et avec le monde qui m’entoure: Je comprends ta réaction et c’est bien qu’on ouvre les yeux, qu’on se renseigne et qu’on essaie de changer le monde à notre échelle, car personne ne le fera à notre place! Même si j’ai divisé par 10 ma fréquentation de ces enseignes, je pense que comme toi, ma prochaine étape est donc d’y renoncer totalement! bisous!

    J'aime

  27. Pause café avec Audrey

    Ayant travaillé dans une enseigne de fast fashion – et étant toujours dans le prêt à porter aujourd’hui – ton article résonne forcément en moi.
    D’ailleurs, j’en avais écrit un moi aussi sur la question ( ici : https://pausecafeavecaudrey.fr/fast-fashion-oui-mais-a-quel-prix/ )
    Je suis pour le « consommer moins mais mieux » et je trouve qu’on a pas besoin en effet d’avoir des tonnes de fringues dans son dressing car au final on met toujours les mêmes pièces.
    Ce qui me fait hurler surtout, c’est le conditions de fabrication de ses produits de fast fashion qui non seulement polluent mais qui détruisent aussi pas mal de vies…tout ça pour des fringues. Et en plus derrière, les marques font croire qu’elles ont bon fond et qu’elles sont éco-responsables (parce que c’est à la mode) mais elles sont loin de la gueule d’ange qu’elles veulent bien véhiculer….
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

    J'aime

  28. Myrtilla

    Coucou ! Je te rejoins sur l’avis… mais en pratique c’est bien plus difficile. Notamment pour les vêtements de sport ^^ et sinon je t’invite à lire le blog de Victoria (mangoandsalt) car elle propose souvent des vêtements plus en accord avec les valeurs que tu souhaites véhiculer à travers ton article 🙂 bisous !

    J'aime

  29. ohmydexy

    Coucou Mara,
    The True Cost est sur ma liste de documentaire à regarder et je pense que ça fait ouvrir les yeux sur la fast fashion.
    Ce n’est pas toujours évident de consommer responsable dans notre société mais il faut s’y engager.

    Belle soirée ♥

    J'aime

  30. Pauline Malé

    Bonjour ma belle ! Article très intéressant, ça fait du bien de voir que de plus en plus de personnes se posent de questions.
    Je meure d’envie d’acheter de nouveaux articles parfois, mais j’ai également pris conscience que la fast fashion est vraiment nuisible sur tous les points…
    Il faut que je regarde ce documentaire !
    A bientôt,
    Pauline
    htt://comeonfuture.blogspot.com

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Coucou toi! Merci beaucoup, ça me fait très plaisir de voir que mon article t’a plu! Moi aussi c’est pareil mais désormais j’essaye vraiment de peser le pour et le contre et de garder cet argent pour investir dans une pièce plus éco-responsable, pas toujours facile c’est sûr :/ tu me diras ce que tu as pensé du documentaire! gros bisous!

      J'aime

  31. Witchimimi

    Hello,

    C’est clair qu’après avoir lue ton article je vais mieux réfléchir avant d’acheter.
    .
    Je perd du poids, donc j’ai également besoin de renouveler ma garder robe en ce moment. Je sais pertinemment que je vais devoir passer par la case shopping d’ici peu de temps, …
    Aujourd’hui, certain vêtement qui ne sont plus à ma taille sont déposés au relais, d’autres revendus sur internet ou vide grenier, et dans de rare car beaucoup trop usés son utilisés comme chiffon ou jouet pour le chien (le cas des chaussettes et t shirt par exemple).
    .
    C’est pas idéal comme solution mais cela permets de ne pas jeté inutilement un vêtement qui me parait importable et parfois de lui donner une seconde vie. Le tout c’est d’acheter lorsque nous avons vraiment besoin, peut être acheté d’avantage de seconde main aussi, et surtout recycler ce que l’on porte.

    À bientôt,

    Witchimimi
    http://www.witchimimi.com

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Coucou ma belle! C’est déjà super que tu recycle tes vêtements que tu ne mettras plus et que tu fasses des dons ! C’est difficile de changer son mode de vie et de consommation du tout au tout mais en y allant progressivement on peut toutes y arriver ❤ Tu as tout à fait raison! merci beaucoup de ton commentaire sur mon post! plein de bisous!

      J'aime

  32. helloyoumanon

    Coucou, hélas les marques ne voient que les bénéfices et ont le droit de tout faire, il faudrait déjà réglementer plus fermement tout ça. Ton article est très bien mené, on ne se rend pas compte de toutes ces choses, bien que l’on en ai pas l’impression on vit dans le luxe et on en abuse sans se rendre compte de la chance que l’on a. Bisous et bonne journée 😉

    J'aime

  33. mariemangedesfruits

    Ton article est très intéressant et très bien écrit, bravo ma beauté ! Il soulève une véritable problématique, on est en plein dans la société de consommation et on nous pousse justement à consommer encore et encore, de plus en plus ! J’essaye de faire attention, de moins acheter, maintenant j’achète uniquement lorsque j’ai vraiment besoin d’un vêtement (par exemple, je n’avais plus de chaussures pour le printemps j’ai acheté une paire que je garderai jusqu’à ce que la semelle soit usée) déjà en avoir conscience c’est un bon début je trouve 🙂

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Merci ma belle! Je suis contente qu’il ait autant plu et ça me rassure je me dis que les temps changent peut être finalement 😀 Oui c’est top de commencer comme ça, et petit à petit on trouvera la meilleure façon de consommer pour ne pas être frustrée tout en respectant la planète! plein de bisous et merci pour tous tes commentaires ❤

      Aimé par 1 personne

  34. autourdemarine

    Coucou ma belle ! Faut vraiment que je regarde se reportage…
    Quand j’ai fais mon dernier article sur mon mois sans dépenses, j’ai beaucoup pensé à ce genre de réflexion. Sur le faite de consommer mieux, en achetant mieux. Je pense avoir pris partiellement conscience des dégâts que cela fait, et c’est pour ça, que je pense qu’il faut que je regarde ce reportage pour en prendre vraiment conscience. Et d’un côté, je réagis comme beaucoup, j’ai peur. J’ai peur, car mieux consommer, c’est consommer français, et quand je vois ce que cela coûte, mon salaire et mes dépenses pour « vivres », je me demande comment je peux faire. On est dans un société où l’on a envie de faire bouger les choses, de changer, mais de se faire plaisir aussi… Du coup, je reste perdu…

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Coucou toi! Si tu as le temps regarde le il est vraiment super intéressant et touchant ! Je comprends tout à fait, faire attention à ce qu’on achète en France ça veut aussi dire payer nos vêtements plus cher, donc en acheter beaucoup moins et moins souvent, difficile quand on sait qu’on peut s’acheter plusieurs pièces d’un coup grâce à la fast fashion! En tout cas ce que j’espère c’est que la mode éthique et durable deviendra « la norme » et que du coup ce sera plus abordable avec le temps 😀

      J'aime

  35. Audrey

    Coucou ma belle !
    C’est aberrant de voir ce qu’il se passe dans le monde et surtout la face cachée des grandes industries. Cela fait maintenant 1 an que j’ai abandonné l’achat du neuf, sauf pour mes baskets de sport où j’ai du mal… Sinon quand j’ai vraiment envie de quelque chose je regarde sur Vinted, il y a tellement de choix et de personnes qui achètent sans que ça leur aille ou qui ne l’ont porté que quelques fois. Finalement, je passe du temps à chercher et parfois je me décourage, c’est donc que je n’en avais pas besoin. Avec le déménagement je vais tenter de faire un grand tri pour me débarrasser et revendre ou donner. Finalement on ne porte jamais tout ce que l’on a. En tout cas c’est un superbe article 😉 Bizoux ma jolie ❤

    J'aime

    1. leschosesquibrillent

      Tu as arrêté d’acheter du neuf, wahou tu m’impressionnes! Bravo, c’est super! Je vais aller plus souvent pour Vinted, je n’ai pas le réflexe mais tu as bien raison! Et en effet, bien souvent on craque alors qu’on a besoin de rien! Merci à toi de m’avoir lue ❤ plein de bisous!

      J'aime

Répondre à Sandra Salmon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s